Elle n’est pas au département Environnement. Mais, elle s’intéresse avant tout à la pré collecte participative, à la promotion du compost pour l’agriculture et à la valorisation des déchets non biodégradables. Elle rêve de vivre dans un environnement sain. Elle, c’est Ramatou Djoumaï. Camerounaise et auditrice en Management de projets, Ramatou fait son stage dans son pays d’origine à Environnement, Recherche et Actions (ERA). Un stage qui s’inscrit dans la dynamique de la mise en œuvre du projet Maîtrise de la Gestion, du Traitement et de la Valorisation des déchets solides de la commune de Dschang (MAGeTV). Ramatou Djoumaï envisage en retour un projet de valorisation des déchets non biodégradables comme stratégie de pérennisation du compostage des déchets ménagers de la ville de Dschang au Cameroun.

Laissez un commentaire

Université Senghor - pied de page 1

Université internationale de langue française au service du développement africain. Opérateur direct de la Francophonie.

Tel : +20 3 48 43 374 (du dimanche au jeudi).

Souscrire à l’infolettre

Université Senghor  ©  Tous Droits Réservés