Les manuscrits islamiques en Afrique et au Moyen-Orient au coeur de deux journées scientifiques à l’Université Senghor

Journees Scientifiques Université Senghor
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
L’Université Senghor, en collaboration avec l’Ecole Nationale des Chartes de France et l’Ecole des Bibliothécaires, Archivistes et Documentalistes du Sénégal, a organisé à son siège à Alexandrie, deux journées scientifiques du 23 au 24 novembre 2021. « Manuscrits islamiques : matérialité, usages, traditions comparées Afrique-Moyen-Orient » a été le thème de ces assises ayant réuni 57 participants dont 21 intervenants venus d’Europe et d’Afrique, les étudiants du Département Culture et des invités.

L’objectif de ces journées était d’étudier les modalités de conservation et de transmission des manuscrits islamiques, leurs usages, ainsi que les différents niveaux et critères de comparaison entre l’Afrique et le Moyen-Orient.

Cette activité a été réalisée dans le cadre du projet Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur Français en Afrique (ADESFA) soutenu par le Ministère français de l’Europe et des affaires étrangères et France Education international. L’AUF et la Fondation des sciences du patrimoine ont accordé un appui à la mobilité des intervenants.

 

Accéder à l’album photo de l’événement

Lire aussi

Campus Senghor au Burkina Faso

Le Directeur de l’Institut Universitaire de Formation Initiale et Continue (IUFIC), Université Thomas Sankara – Ouagadougou, Professeur Achille DIENDÉRÉ est à Alexandrie pour une séance