Université Senghor d'Alexandrie

Opérateur icon Université Internationale de langue française
Reconnue d'utilité publique internationale
Opérateur Direct des Sommets de la Francophonie

Campus Sénégal
4/9/2015

CAMPUS SENGHOR DU SENEGAL
Dakar, Mbour, Saint-Louis

La demande accrue de formation qui accompagne le développement rapide du continent africain est un véritable défi. De sa satisfaction dépend l'avenir économique des pays concernés et leur stabilité ; d'ailleurs, dans le programme de la « seconde décennie de l'éducation pour l'Afrique 2006 - 2015 », l'Union Africaine s'inquiète de la qualité de l'enseignement supérieur en Afrique, souligne la nécessité de former des formateurs et évoque l'urgence d'établir des partenariats et des réseaux entre établissements d'enseignement supérieur

Cette situation a conduit l'université Senghor à modifier son dispositif éducatif, son offre de formation et les méthodes pédagogiques mises en œuvre.
Outre les formations dispensées à Alexandrie dans les quatre départements (santé, environnement, culture, gestion) correspondant à neuf spécialités, l’Université a ouvert des « campus Senghor » au Burkina Faso, en Côte d'Ivoire, au Maroc et au Sénégal, en partenariat avec des universités nationales ou des établissements de formation reconnus. Elle rapproche ainsi ses formations de publics qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas, pour diverses raisons, venir étudier en Égypte.
L'université peut d’autant mieux le faire que  son corps professoral est sans équivalent sur le continent : une centaine de professeurs et de professionnels, venus de l’ensemble des pays francophones, dispensent des enseignements spécialisés en faisant partager leur expérience pratique et la diversité de leur approche pédagogique. Mais ces campus Senghor permettent également de faire appel au corps professoral et à l'expertise professionnelle locale, assurant ainsi l'adéquation des enseignements dispensés aux réalités nationales et le désenclavement des enseignants africains.
L'université Senghor vient en appui de la politique de modernisation en ouvrant, en partenariat avec des établissements nationaux et à leur demande, des filières hautement spécialisées en matière de santé publique, de gestion culturelle, de protection de l'environnement et de bonne gouvernance.

Au Sénégal, l’université Senghor propose, en partenariat et en co-diplômation, les formations de master suivantes :

-un Master en « aménagement urbain et développement durable » à l'Institut africain de gestion urbaine de Dakar ;
-un Master en « droit et gestion des activités maritimes » à l’université Cheikh Anta Diop (faculté des sciences juridiques et politiques) de Dakar ;  
-un Master en « santé environnementale » à l’Institut Madesahel de Mbour ;
-un Master en « gestion des industries culturelles » à l'université Gaston Berger de Saint Louis ;
Ces filières spécialisées doivent assurer notamment la formation de formateurs qui prendront en quelques années la relève. Il s'agit en effet de former rapidement (quatre ou cinq ans) les spécialistes qui font défaut aux institutions nationales de formation, avec la perspective à court terme de formations délivrées par les experts nationaux eux-mêmes, ne faisant plus appel que ponctuellement aux expertises du Nord.
Cette exigence suppose la sélection et l'accompagnement de candidats au doctorat, susceptibles de rédiger et de soutenir des thèses en co-tutelle portant sur le développement africain. L'université Senghor a déjà commencé à délivrer des doctorats, en co-diplômation avec des universités de la Francophonie.

descriptif des formations et candidatures :

- Master en « aménagement urbain et développement durable »
- Master en « droit et gestion des activités maritimes »
- Master en « santé environnementale »
- Master en « gestion des industries culturelles »