Université Senghor d'Alexandrie

Opérateur icon Université Internationale de langue française
Reconnue d'utilité publique internationale
Opérateur Direct des Sommets de la Francophonie

Département Santé
4/7/2014


L'histoire du Département Santé se confond avec celle de l’Université Senghor. Il fut parmi les premiers mis en place lors de l’ouverture de l’Université en 1990 avec pour objectif la formation de professionnels de la santé et de la nutrition pour répondre aux besoins des pays africains en personnels qualifiés. D’abord appelé  « Santé et Nutrition », axé sur les questions nutritionnelles, les processus de transformation des aliments et la sécurité alimentaire, il a été secondairement, en fonction de l’évolution du contexte, développé en « Gestion des systèmes de santé et politiques alimentaires ».
Depuis 2005 il s’agit du « Département Santé », qui offre, après une année commune, deux spécialisations, en Santé Internationale et en Politiques Nutritionnelles, deux options offertes compte tenu de l’importance de chacun des domaines qu’elles recouvrent.
Le Master en Développement en Santé Internationale et en Politiques Nutritionnelles ne vise pas à étudier le savoir faire du Nord pour le copier et le faire appliquer au Sud. Bien au contraire, au cours des quatre semestres d'étude, les cours et conférences ont pour but de confronter idées et pratiques pour dégager des axes d'un partenariat Nord/Sud et Sud/Sud en rassemblant le maximum d'informations et de savoir faire.
Le Département Santé se propose de donner à ses étudiants, professionnels de santé pour la plupart, les éléments qui leur manquent pour exercer leur métier, lequel exige de remplir des fonctions scientifiques et de gestion de haut niveau, d'animer des équipes, un service ou un établissement pour le compte d'une institution locale, nationale ou internationale et de communiquer sur des sujets de santé. L’enseignement est assuré par des professeurs des universités et des experts.

Objectifs du programme
  • Renforcer les capacités des étudiants pour réussir la lutte contre la pauvreté, la malnutrition et les grands problèmes de santé en Afrique et dans les pays en développement ;
  • Développer le service rendu à l'individu ;
  • Conduire des activités de veille et de recherche méthodologique sur les entreprises et les nouveaux métiers du développement dans le domaine de la santé ;
  • Appuyer la formation continue et à distance des initiatives de développement des diplômés ;
  • Former un corps unique de professionnels animés de "l'Esprit d'Alexandrie" afin de répondre à une ambition primordiale : mettre en place un réseau Santé de toutes les institutions francophones principalement africaines;
  • donner aux étudiants les outils professionnels nécessaires. Il s'agit de les sensibiliser et de leur fournir les clés et les méthodes de travail permettant au professionnel du département de s'adapter au mieux aux diverses situations auxquelles il sera confronté.

Conditions d’admission
Pour être admis au programme de Master, le candidat doit :
  • Être âgé de 36 ans au plus au début de l'année universitaire.
  • Être titulaire d'une licence où d’un diplôme équivalent et faire état d'une expérience professionnelle pertinente.
  • Réussir le concours d’entrée au Master en Développement


Le Concours comporte trois étapes :
  • Être sélectionné suite à l’examen du dossier de candidature. Ce dossier doit parvenir à l'Université, sous pli recommandé, comportant toutes les pièces demandées.
  • Réussir l’épreuve écrite. Le candidat retenu sera convoqué dans son pays d’origine à une épreuve écrite.
  • Entretien avec un représentant de l'Université, le candidat admissible après l'épreuve écrite sera convoqué dans son pays d’origine à une entrevue.

Méthodes pédagogiques
Les approches et les méthodes d’apprentissage sont non seulement novatrices mais aussi diversifiées. Elles visent le développement des compétences (savoir, savoir-faire et savoir – être) pour tenir compte de la nature professionnelle du Master en Développement. Elles sont axées sur les :
  • Exposés magistraux des professeurs
  • Études critiques de cas 
  • Mises en situation 
  • Jeux de rôles et simulations 
  • Exercices individuels et en équipes 
  • Visites d’entreprises et d’administration publiques 
  • Grandes conférences
  • Visio conférences et enseignement à distance
Chaque unité d’enseignement est dispensée par un professeur qui doit élaborer un plan de cours selon un format cadre.
Chaque professeur ayant dispensé une unité d’enseignement ou un module est évalué par les étudiants à l’aide du formulaire d’appréciation des enseignements. Les résultats sont ensuite traités et transmis au professeur concerné afin d’améliorer les méthodes pédagogiques.

Évaluation et Contrôle des connaissances des unités d’enseignement
Pour réussir le Master en Développement, il faut obtenir 120 crédits. Chaque année se compose de deux semestres. Chaque semestre réussi est validé par 30 crédits. Chaque unité d’enseignement est évaluée de manière individuelle et notée de 0 à 20. Les notes sont remises par les enseignants au Directeur de département.
Pour tout module d’une unité d’enseignement, la note inférieure à 10/20 donne lieu à une évaluation obligatoire de rattrapage. L’étudiant garde la note la plus élevée qui se limite en toute hypothèse à 10/20.
En règle générale, les notes se compensent à l’intérieur d’une Unité d’Enseignement. Cependant, il n’y a pas de compensation entre les UE d’un même semestre. Une Unité d’Enseignement est considérée acquise et réussie si la moyenne des notes obtenues dans les différents enseignements de l’Unité (modules) est supérieure ou égale à 10/20. Un jury se réunit à la fin de chaque semestre pour valider les acquis, pour autoriser le passage au semestre suivant ou pour décider de l’exclusion du programme de Master. Le départ en stage est conditionné par la réussite du premier semestre et la validation des Unités d’Enseignement du deuxième semestre.
La présentation des travaux en vue du rapport de stage (UE6 : Stage professionnel et Grand Oral) a lieu à la rentrée du 3ème semestre et donne également lieu à une note. La note minimale pour réussir cette unité est de 10/20. La note minimale pour la validation du mémoire du Master qui est soutenu à la fin du 4ème semestre, est de 12/20. L’étudiant qui a obtenu une note inférieure à 12/20 est autorisé à soutenir une nouvelle version de son travail, soit en « présentiel », soit en visioconférence, jusqu’au mois de septembre qui suit la date de sa première soutenance. En cas de validation du mémoire revu et corrigé, l’étudiant obtient le Master en Développement mais sans attribution de mention.
Les mentions sont attribuées selon les critères suivants :
-     « Excellent »    si    m* ≥ 18/20
-     « Très bien »    si    16/20 ≤ m < 18/20
-     « Bien »    si    14/20 ≤ m < 16/20
-     « Assez Bien »  si    12/20 ≤ m < 14/20
-                             si    10/20 ≤ m < 12/20     admission sans attribution de mention

* m correspond à la moyenne générale obtenue par l’addition pondérée, en fonction des crédits correspondants, des notes durant les 4 semestres et de la note du mémoire.

Une cotation générale sera attribuée à la fin de chaque année du Master en Développement (M1 et M2)
selon les critères suivants :
-    Cote A aux 10% meilleurs
-    Cote B aux 25% suivants
-    Cote C aux 30% suivants
-    Cote D aux 25% suivants
-    Cote E aux 10% derniers
Il est établi que les seules absences autorisées sont celles pour raisons médicales graves justifiées par un certificat médical ou sur autorisation spéciale du Directeur de département. Dans ce cas, il sera procédé une évaluation de rattrapage de la matière dispensée lors de l’absence.

Maquettes pédagogiques
Un crédit est une unité de mesure qui sert à estimer la charge de travail dans une unité d’enseignement d’un programme académique.
La charge de travail consiste au temps dont a besoin théoriquement un étudiant moyen pour atteindre les objectifs de formation d’une unité d’enseignement et développer les compétences souhaitées.
Par convention selon laquelle le travail fourni par un étudiant à temps plein durant une année de 36 semaines correspond à 60 crédits, 1 crédit représente ainsi 24 heures de travail (norme européenne) incluant la présence en classe pendant les heures d’enseignement de l’enseignant, le travail à la bibliothèque, en laboratoires et le travail personnel de l’étudiant.

Exemple :

Unité d’enseignement

Crédit

 

UEs 2 : Santé publique et politique de santé

3,5 crédits

 

Charge de travail pour réussir l’unité

3,5 x 24h = 84 heures

 

Détails de la charge

Heures d’enseignement

H de travail personnel

de travail fourni

30 h

54 h



Maquette Pédagogique, spécialité Santé Internationale
Maquette Pédagogique, spécialité Politiques Nutritionnelles

Maquette Pédagogique Master2, spécialité Santé Internationale
Maquette Pédagogique Master2, spécialité Politiques Nutritionnelles
 




Page d’acceuil > Département Santé