Le 19 novembre 2018, s’est tenue au siège de l’OIF à Paris, la 52e réunion du Conseil d’Administration, avec la présence de Michaëlle Jean, Secrétaire générale de la Francophonie. Second rendez-vous du genre au cours de l’année, cette assise a fait la part belle à une réforme des maquettes et de la pédagogie au service du développement des compétences des étudiants de l’Université Senghor.

Les grandes lignes de cette réforme sont les suivantes :

  • Ajout d’un espace projet de 6 crédits ECTS par semestre ;
  • Ajout d’une semaine départementale en M1 ;
  • Ajout de modules pour le développement des habiletés ;
  • Déplacement et allongement du stage qui passe de 10 semaines à 5 mois et se déroule maintenant en fin de formation (2e semestre du M2) ;
  • Attribution d’une allocation mensuelle de subsistance à tous les étudiants (même non boursiers) ;     
  • Prise en charge du billet aller-retour depuis l’Egypte vers le lieu de stage pour tous les étudiants (même non-boursiers) ;

Les réunions du Conseil d’Administration se tiennent deux fois par an pour arrêter les grandes orientations de l’Université.

1 Commenter

  • TCHANG JIMMY
    Posté 4 January 2019 13 h 00 min 0Likes

    J’apprécie à sa juste valeur les grandes lignes de cette réforme que je trouve très pertinentes pour l’avenir de cette auguste université qui forme les cadres africains au service du développement.

Laissez un commentaire

Université Senghor - pied de page 1

Université internationale de langue française au service du développement africain. Opérateur direct de la Francophonie.

Tel : +20 3 48 43 374 (du dimanche au jeudi).

Souscrire à l’infolettre

Université Senghor  ©  Tous Droits Réservés